Petit caillou > La ratatouille pour les nuls

Ainsi que vous ne l’ignorez pas si vous me supportez depuis longtemps – et si ce n’est pas le cas, je vous recommande cet article – je suis doté d’un double handicap ; je suis un inadapté ménager culinophobe. Aussi, lorsque je décide de faire une ratatouille avec des vrais légumes et des couteaux, je me heurte au manque d’empathie de mes contemporains rédacteurs de recette qui osent la phrase suivante :

Je n’épluche aucun légume, sauf les tomates.
Laver et couper séparément tous les légumes en gros dés.

Le fait de ne pas tout éplucher m’a initialement beaucoup plu. Je me suis donc saisi de mon couteau à légumes qui prenait la poussière et d’un éplucheur magique. Puis, face à mon aubergine, la question primordiale est apparue :

Inspiration. Expiration. Qu’est-ce qu’un gros dé ?

Quelle est la longueur moyenne de l’arrête d’un dé ? Celle d’un dé moyen, d’un petit dé, et donc, d’un gros dé ?
Me retenant de chercher sur Internet, je décidais que j’étais un adulte, que je n’allais pas me laisser arrêter par une incompétence à l’appréciation des volumes culinaires et que le gros dé pouvait tout à fait avoir la taille de mon pouce. La vie m’ayant déjà appris qu’un dé n’est pas nécessairement cubique, le manque d’homogénéité de ma prestation ne me perturba pas. Hop, l’aubergine, c’est fait… Zut, ça prend une place folle, deux aubergines coupées en gros blocs. La cocotte va être trop petite. Changement de récipient (ouf, j’avais ce qu’il fallait).

Arrive la première courgette, celle que j’avais presque pelée en la frottant énergiquement avec une brosse à patates. Comme pour sa consœur aubergine, je la débarrasse de sa queue et c’est là que le doute m’assaille : que suis-je sensé faire de l’autre extrémité ornée d’un point blanc et sec comme une sorte de nombril légumier ?

C’est là que je me suis réjoui de déjà savoir qu’il faut épépiner les poivrons et retirer le bout dur en dessous de la queue des tomates… alors, à destination de ceux qui en ont vraiment besoin, voici la traduction de cette recette de ratatouille.

La ratatouille (pour les nuls)

Les légumes ne doivent être ni très gros, ni nains : à choisir, donc, dans un étalage ou on a le choix pour pouvoir se faire une idée d’une taille normale ou le demander au maraîcher parce que ça sert à ça, un maraîcher.

Avec quoi ?

  • 2 aubergines, 6 courgettes, 1 poivron rouge, 6 tomates normales aussi rouges que possible. Une branche de thym (frais si possible) 1 gousses d’ail (ça veut dire un seul ail ; les gousses sont les petits trucs de la taille d’une bille qui sont dedans), 2 oignons, 3 ou 4 (ça veut dire 4) tranches de pain de mie, du lait, un demi-verre d’huile d’olive, ce qui ne veut rien dire donc on en rajoute tant que ça ne recouvre pas le fond de la gamelle, deux cuillères à soupe (grosse cuillère) de persil (le surgelé prêt à servir c’est bien aussi).
  • Prévoir une grosse gamelle pour cuire la ratatouille, un ou deux saladiers pour stocker les légumes en fonction de leur ordre de cuisson.
  • En bonus, un économe (également connu sous le nom d'”éplucheur”) adapté aux tomates, ce qui n’est pas donné à tout le monde, un couteau qui coupe, un écraseur d’ail et un dénoyauteur d’olives peuvent servir.

Préparation

  • Laver les légumes à l’eau claire, sans savon, avec les mains (pas avec l’éponge de la vaisselle)
  • Équeuter les courgettes et les aubergines en coupant avant la queue. Équeuter poivron et tomates et retirer la racine de la queue avec un couteau.
  • Peler l’oignon : ça pique les yeux et le nez ; c’est normal et ça te rappellera le jour où les CRS ont chargé la manif. Peler aussi les gousses d’ail. Je ne veux pas savoir ce que ça te rappelle.
  • Enlever les pépins et les trucs blancs dans le poivron : le passer sous l’eau pour virer les derniers pépins qui collent.
  • Vérifier si les olives ont des noyaux. Les enlever s’il y en a.
  • Couper les légumes en dés gros comme le pouce. Ne pas couper les petits doigts enfantins qui veulent aider en jetant les épluchures sans considération pour le danger que tu représentes avec un couteau.
  • Couper tout petit petit, le persil (on dit aussi “émincer”) ou simplement le préparer en laissant dégeler la bonne quantité.
  • Écraser l’ail sans violence inutile.

Cuisson

  • Faire “revenir”, ce qui veut dire “faire cuire à feu moyen” (en tournant le bouton aux deux tiers), les aubergines dans l’huile d’olive jusqu’à ce qu’elles prennent de la couleur (qu’elles aient l’air bronzées)
  • Inciter l’enfant à surveiller la cuisson de loin s’il n’a vraiment rien de moins dangereux à faire.
  • Séparer les courgettes des autres légumes si tu n’as pas eu la présence d’esprit de les stocker dans un récipient séparé, et les envoyer rejoindre les aubergines sur le feu. Mélanger, mettre le minuteur sur 5 minutes.
  • J’ai dit “de loin“.
  • Si comme moi tu n’aimes pas les légumes trop fermes, double tous les temps de cuisson.
  • Au bout de cinq minutes ajouter les tomates, les olives noires, les poivrons. Saler, poivrer (démerde-toi pour la quantité mais il en faut beaucoup plus que pour une omelette). Mélanger. Ajouter le thym ; je ne suis pas sûr qu’il soit judicieux de mélanger après ça. Mettre le minuteur sur 20 minutes. Baisser le feu d’un tiers de tour de bouton (on appelle ça “faire mijoter à feu doux”)

Finitions

  • Faire tremper le pain de mie dans le le lait jusqu’à ce qu’il soit imbibé. Essorer le pain de mie et donner le reste du lait au chat. En l’absence de chat ou en cas d’intolérance féline au lactose, le boire ou le jeter dans l’évier.
  • Faire une infâme gadoue, que l’on appellera “farce”, en mélangeant le pain, l’ail, le persil (ce n’est pas grave si le persil est encore congelé).
  • Qu’est-ce que tu ne comprends pas dans “de loin” ?
  • Lorsque le minuteur sonne, ajouter la gadoue dans la gamelle. Touiller comme un malade pour éviter les grumeaux trop prononcés (moi j’ai enlevé le thym avant, mais tu fais comme tu le sens).
  • Mettre le minuteur sur 5 minutes.
  • Quand le minuteur sonne, sortir tout ça du feu. En faire ce qu’on veux, mais normalement ça se mange.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge