des Mots > Dis, Papa > Dis, Papa, pourquoi il y a des trous dans le fromage ?

(c) Thinkstock – ValentynVolko
Tu as demandé à Mimi la souris ? Non ? Bon.

Pour comprendre pourquoi le fromage a des trous, il faut d’abord savoir que le gruyère suisse n’en a pas. Les trous dans le gruyère sont l’apanage du gruyère français qui n’est pas fait dans le village de Gruyère qui est en Suisse. Tu as compris ?
Non ?

Le gruyère français, à l’instar de son copain l’emmenthal qui a aussi des trous, a été créé, comme tous les fromages, grâce à l’alliance entre des humains fromagers et les petits êtres magiques qui aident le lait à se transformer en fromage.
Ainsi, il y a bien longtemps, un fromager suisse est venu dans le Jura français avec son ami, un gnome des carrières de sel qui voulait voir du pays. Ils étaient invités par un fromager Français et les elfes du Jura, pour échanger leurs savoirs.

La Suisse est entourée de montagnes. Ce pays est comme un clairière, un espace de paix dans la terre bordé par des montagnes immenses. Les franchir étaient un grand voyage.

Arrivés au plus haut de la montagne, au moment de commencer à redescendre vers la France, le nez magique du gnome habitué à renifler les senteurs de terre des cavernes et des chemins montagneux, sentit pour la première fois l’odeur de la mer. Elle était pourtant bien loin de là, à des centaines de kilomètres, mais pour la première fois de sa vie, il n’y avait aucune montagne entre elle et lui.

Le gnome prit la main du fromager, et il lui fit sentir la mer, au loin. Ils se promirent alors de continuer leur voyage dans cette direction. Ils rêvaient tous deux de voir la mer, de vivre mille aventures en voyageant jusqu’à leur dernier jour.

Alors, le lendemain, dans la cabane du fromager Français, ils composèrent un fromage doux comme une plaine avec du lait de vache sur lequel le gnome déversa sa magie sous l’oeil attentif de l’elfe Français. Dans cette magie, il mit le souvenir de son pays pour que ces gens de France qui avaient accès à la mer ne l’oublient pas.
Quelques jours plus tard, il repartit avec son ami fromager, et jamais on ne les revit dans le Jura.

Lorsque le fromage fut prêt et que les Français coupèrent la meule, apparut le premier trou du gruyère. Il était comme une clairière, un espace de paix dans la pâte. Comme une petite Suisse entourée de fromage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge