Balades > Petit caillou > Qui je suis.

J’ai enfin trouvé.

Après des années de psychanalyse, de larmes refoulées puis versées.
Après avoir sombré dans l’alcool pour oublier que j’avais sombré dans l’alcool.
Après avoir sombré dans la tisane pour détoxifier mes toxines toxiques.
Après avoir épuisé mon corps sur des kilomètres de bitume triste et de béton sale, pour laisser mon esprit respirer les gaz d’échappement.
Après avoir pleuré de courbatures.
Après m’être gelé les miches dans un monastère népalais au son d’une mélopée migrainogène.
Après une boîte de Doliprane.
Après m’être détruit les genoux sur les dalles glacées dans l’air humide d’une chapelle monastique.
Après un grog ou deux. Ou trois.
Après m’être contorsionné sous le joug d’un maître yogi sadique dans la position du cygne sous acide qui aurait bu un laxatif.
Après des heures d’ostéopathie.
Après avoir médité des journées durant, respirant, lentement, doucement, éternellement, en pensant en pleine conscience que j’étais consciemment en train de penser.
Après m’être endormi.

J’ai trouvé le sens de ma vie.

Il a suffi pour cela que je m’allonge. Dans mon lit ou mon canapé. Que je m’asseye. Où que ce soit. Une chaise, un tabouret, un bord de baignoire ou même par terre.

Je sais à présent quelle est ma place dans l’univers.

Je suis un coussin pour chat.

4 thoughts on “Qui je suis.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge