Culture > Littérature > [Livre] Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill

Ma maman est en amerique...couvertureSur le plateau des “Maternelles“, il n’y a pas que de beaux regards et de beaux sujets ; il y a aussi de beaux livres et en plus, on peut repartir avec (à condition de ne pas tous vouloir le même). J’ai donc sauté sur l’occasion après que Nathalie Le Breton ait présenté quelques ouvrages, et ai ramené “Ma maman est en Amérique : elle a rencontré Buffalo Bill”, roman graphique de Jean Regnaud et Emile Bravo.

Jean entre en CP, à l’école des grands, mais quand on lui demande la profession de ses parents, il a un problème, non qu’il ignore la profession de ses parents, mais c’est surtout que sa maman, elle n’est pas là. Enfin, elle est en voyage, mais ça fait tellement longtemps qu’il ne se souvient plus bien d’elle et il comprend bien que ce n’est pas normal. D’ailleurs, si c’était normal, est-ce qu’on lui demanderait la profession de ses parents ? La maman de Jean est morte, mais Jean ne le sait pas et son petit frère non plus. Cela ne lui vient pas à l’esprit que sa maman puisse être morte puisque sa voisine Michèle qui a deux ans de plus que lui, lui lit des cartes postales qu’elle prétend venir de sa maman. Sa maman voyage beaucoup, mais elle lui manque. Et ni son papa qui travaille beaucoup et a des soucis, ni sa très gentille gouvernante, ne comblent le vide.

Ma maman est en amerique... extraitJean vit dans la France dont je me souviens peu puisque c’est celle de ma naissance, baignée dans une esthétique des années soixante-dix, croquée en un joli dessin et rendue vivante par une narration à la troisième personne qui m’ont rappelé “le Petit Nicolas“. Les auteurs font vivre autour de Jean, le narrateur, une galerie de personnages définis par une sentence d’enfant de sept ans. Ils ont chacun leurs peines, leurs bleus à l’âme, mais aussi leur joie de vivre. La division par chapitre, les interludes, multiplient les situations, les lieux, les personnes, comme un enfant qui passe facilement d’une idée à l’autre. Le texte est simple, non sans humour, et sort d’une bouche enfantine. La mise en page variée, adaptée à chaque situation, renforce chaque mensonge, raconte les malaises, les bonheurs et met en avant chaque silence avec des dessins pleins du vide que Jean sent autour de lui et qui, insidieusement, modèle sa vision du monde.

“Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill” est un petit livre bougrement bien fait, bien écrit, très bien mis en scène et lentement rythmé. Mais ce n’est pas un livre pour enfants. C’est un bel ouvrage qui se lit comme un roman, bien que beaucoup plus vite, et renvoie aux adultes le poids de leurs silences.

C’est un livre salutaire, enfin, qui saura sans aucun doute se rappeler à notre bon souvenir s’il nous arrive d’oublier cette sentence qui rythme ma vie de papa : “Il faut dire la vérité aux enfants”.

Repères

Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill.
Roman graphique de Jean Regnaud et Emile Bravo
Gallimard 2007

Et attention, il y a aussi un film qui sort le 23 octobre 2013. Oui, c’est ce mois-ci !

Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill.
Film d’animation de Marc Boreal et Thibaut Chatel
Avec Marc Lavoine, Julie Depardieu…
Fiche Allo Ciné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge