Cinéma > Culture > La prière du cinéphile

salle-cinemaLa cinéphilie est une religion aux nombreux adeptes de par le monde. Elle a ses temples, ses lieux de pèlerinages et ses querelles de chapelle. Certes, la plupart des croyants s’accordent sur l’importance des saints de son panthéon comme Saint Michel Audiard, patron des dialoguistes ou Saint Orson Welles. Ils partagent les lectures saintes d’Allo Ciné pour les francophones ou l’IMDB pour les anglophiles.

Pour autant, un certain sectarisme apparaît rapidement. Entre les querelles théologiques sur la canonisation d’Emma Watson ou les débats pour tenter de comprendre si Rey apportera son équilibre à la force et si son interprète est une bonne actrice ou pas, l’apaisement n’est toujours de mise entre les croyants.

Aussi, afin de réconcilier les fans de Roland-Le-Destructeur (Emmerich), Jacques-De-Misère-Et-D’espoir (Audiard), Steven-Le-Reveur (Spielberg) et Andy-non-Lilly-et-Larry-non-Lana-Wachowski, voici une petite prière à réciter avant chaque projection pendant que Jean Mineur s’éclate sur son billet volant.

Notre Père, qui es au script,
que ton scénario soit sanctifié
que ton producteur vienne
que la réalisation soit faite, en studio comme en extérieur
Donne-nous aujourd’hui notre blockbuster mensuel
Pardonne-nous la seconde trilogie
Comme nous pardonnons aussi Indiana Jones et le crâne de cristal
Et ne nous soumet pas au Marvel Cinematic Universe
mais délivre nous du fond vert
Amen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge